Il et elle

image

IL
. grandit sans que l’on s’en rende compte. L’école semble avoir un pouvoir magique pour cela.
. a toujours peur du Père Noël, mais essaye de se convaincre que non car il a bien compris qui apportait les cadeaux.
. a du mal à s’endormir en ce moment. Le coucher du soir est une bataille sans cesse renouvelée.
. est fatigué quand il rentre de l’école. Alors il fait l’andouille.
. dit toujours qu’il n’aime pas avant d’avoir goûté. Et finit pourtant son assiette avec appétit et gourmandise. 
. rentre de l’ecole avec de mauvaises habitudes. Déjà.
. commence à faire des blagues et semble avoir hérité du sens du jeu de mots paternel. Mazette!
. a besoin de son doudou beaucoup plus souvent qu’avant. Un peu trop à mon goût.
. joue avec les chocolats du calendrier de l’avent avant de les manger. Il est gourmand pourtant.
. aime toujours autant les livres et les histoires. 
. commence à s’essayer aux puzzles. 
. est fan de Tchoupi et de Petit Ours Brun. Damned. 

ELLE
. pousse comme un champignon. Il va falloir faire du tri de vêtements…
. réclame son père en permanence. C’est un peu vexant.
. est toujours aussi casse-cou.
. est tellement gourmande de chocolat qu’elle ne sait jamais ce qu’elle enfourne dans sa bouche quand elle ouvre son calendrier. La forme n’a pas d’importance quand il s’agit de chocolat.
. a une fâcheuse tendance à me transpercer les tympans de ses cris stridents. Je crois qu’elle aime sa voix.
. ne supporte pas qu’il y ait un autre enfant dans nos bras. Elle vient aussitôt réclamer place. Ou plutôt la prendre.
. fait les meilleurs câlins du monde.
. se régale de clémentines comme si c’était des bonbons.
. préfère sautiller que marcher. Je ne sais pas où elle trouve toute cette énergie.
. se met à danser dès qu’elle entend quelques notes de musique.
. vient nous chercher par la main quand elle veut qu’on vienne jouer avec elle. Et elle insiste si on obtempère pas. J’adore.

ILS
. se réclament au saut du lit.
. se piquent leurs jouets en permanence.
. font les fous dans le bain tous les soirs.
. font des batailles de guilis qui finissent en eau de boudin.
. rigolent bêtement des bêtises de l’autre. Ils sont leur meilleur public.
. inventent des jeux qu’eux seuls comprennent.
. pensent à l’autre quand ils ne sont pas ensemble. Se chamaillent quand ils sont dans la même pièce.

Chaque jour je les vois devenir un peu plus frère et sœur. Et je me dis que c’est une chance. Et je me dis que c’est précieux. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s