2013 entre parenthèses

image

Une année pour se réhabituer à se rendre à Paris, à se lever tot, à prendre le train, à courir après le temps, à retrouver le bonheur de retrouver notre nid si loin du bruit.

Une année à l’accompagner, pour l’aider à grandir, à être rassurer, à apprendre à se détacher un peu pour mieux revenir. Une année de rentrée, où l’on a appris ensemble à apprivoiser l’école. Une année pleine de ses copines et copains qui viennent à la maison et peuplent ses conversations. Une année à grande vitesse, où les apprentissages sont venus bousculer la fin d’année, avec tant de fierté. Une année pleine de malice et de ses rires coquins. Une année à grimper sur les rochers, à explorer les recoins du jardin, à chasser les dragons, à mâter les vilains loups à grands coups de cactus, à construire des routes et des engins de chantiers, à ramasser les feuilles et les pommes de pin, à coller des gomettes et des autocollants, et à l’admirer dessiner ses premiers ronds.

Une année à la regarder pousser, essayer, tomber, recommencer, à applaudir ses premiers pas, ses premiers mots. Une année à la câliner, à l’encourager, à la réconforter, à admirer sa ténacité, à aimer son rire plus que tout et ses bisous si coquins et si doux.

Une année à les regarder tous les 2, se chercher, se réclamer, se chamailler.

Une année pour nous retrouver, à deux, juste nous deux. Notre première journée en amoureux, sans eux. Une année à nous soutenir aussi pour faire face quand tout vacille, quand on a eu envie de claquer la porte. Une année pour imaginer comment ça pourrait être autrement, ailleurs, pour être prêts si jamais.

Une année pleine d’amitié, pour retrouver les vieux copains, les bons amis, savourer le plaisir de se retrouver, et prendre le temps de se revoir vraiment. Une année de belles rencontres aussi, dans cette ville qui devient nôtre, petit à petit.

Une année où le vent n’a pas toujours soufflé dans le bon sens. Une année où l’on s’est serrés les coudes, où l’on a tenu bon, ensemble, où l’on s’est entourés, où l’on a entouré. Et l’on tient bon encore.

Une année de grand retour de mon frérot et de sa belle. Le plaisir de se retrouver, d’apprendre à mieux se connaître et de bien belles choses à venir.

Une année de naissance. Où je suis devenue tata. Où je suis devenue marraine aussi.

Une année sans grand projet, sinon celui de continuer à nous construire,  d’être bien à 4, de parfaire notre routine, celle qui nous appartient et ne ressemble qu’à nous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s