Scions, scions, scions du bois…

A l’automne 2014, C. a été pris d’une envie soudaine de manier la masse. Il a appelé quelques copains et a cassé la grue cheminée ouverte qui trônait dans le salon, pièce maîtresse de la maison qui nous avait séduit avec le carrelage à damiers. Et puis les mois passant, le besoin de se chauffer vraiment est devenu plus important. Et l’idée d’installer un poêle à bois est devenue récurante. Alors voilà. Un jour il a pris la masse et a cassé tout ça. Puis remplacé le tout par un poêle à bois chiné sur le bon coin.

Puis, guillerets, nous sommes allez chercher nos bûches pour chauffer notre maison… sauf que les bûches de 50, ben ça ne rentre pas! C’est couillon, non?! 

Alors depuis on coupe du bois. On transforme nos buches de 50 en buchettes de 25. Ceci-dit je ne m’en plains pas, j’ai découvert que j’aimais assez manier la tronçonneuse. 

Du coup, chaque automne, nous avons notre petit rituel. On se fait livrer quelques stères de 50, et on passe plusieurs week-end à couper et à ranger nos bûches. 

Avec l’aide de nos petits bûcherons, qui pourraient y passer tous leurs après-midis!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s